ECM de Poitiers situé à l’Espace Mendès France

ECM de Poitiers : programmation graphique temps réel et capteurs

b2fays02.jpg

kdansefoto016.jpg
l’ECM de Poitiers est situé dans un centre de culture scientifique C.C.S.T.I (Centre de Culture Scientifique Technique et Industriel))
Un Espace Culture Multimédia dans un lieu de culture scientifique : Le site de l’ECM présente les activités et action de l’Espace Culture multimédia de Poitiers qui se situe à l’Espace Mendès France de Poitiers:
http://maison-des-sciences.org Cette implantation particulière , dans un lieu de culture scientifique, favorise une dynamique originale à la confluence des arts et des sciences. De telles rencontres, qui constituent le fil conducteur de la programmation de l’ECM de Poitiers, génèrent une confrontation porteuse d’innovation. Ces nouvelles pistes sont nécessaires à l’émergence de nouvelles idées et favorisent la création de formes inédites. En se confrontant à une approche originale, les chercheurs (artistes et scientifiques) , les publics, expérimentent, découvrent de nouvelles problématiques contemporaines. Depuis 1999, l’ECM poursuit ce travail de fond et a su mettre en place une proposition forte qui reste accessible au grand public. La partie culture multimédia est une part importante de ce projet et concerne les nouveaux modes de création artistiques utilisant les outils numériques, mais également les nouveaux supports médiatiques qui envahissent progressivement nos sociétés : ondes électromagnétiques, nanotechnologies, ADN…Ceux-ci sont en train de modifier sensiblement notre approche et notre compréhension du monde. L’ECM en relation étroite avec l’Espace Mendès France propose régulièrement des rencontres avec des artistes, des spécialistes qui travaillent avec ces nouveaux supports, afin de favoriser l’échange et la mise en place de grilles de lectures susceptibles d’éclairer notre compréhension des enjeux présents et à venir. L’objectif final est de permettre le développement de l’esprit critique nécessaire à toute société démocratique et accessible à tout les publics.
Numérique et interactivité temps réel

Au delà de propositions plus traditionnelles concernant le champs du multimédia, l’ECM de Poitiers a mis en place des ateliers et des diffusions orientés programmation graphique temps réel et utilisation de système de capteurs.

Ceci correspond à une volonté de sortir des interfaces « traditionnels » comme le clavier, la souris qui permettent de commander les actions d’un ordinateur. L’utilisation de capteurs (pression, cellule infra rouge, flexion…), mais aussi de webcam, joy stick, wiimote (manette de jeu utilisée dans le jeu vidéo contenant un accéléromètre « mems » et qui peut être « Hacké » pour une utilisation « clé en main ») et autres interface plus ou moins exotiques.

La programmation graphique temps réel

L’utilisation de ces outils determine deux grandes familles d’applications (en réalité il y en a plus, comme eyes web) :

D’une part, celles issues de l’IRCAM (Institut de recherche et coordination acoustique/musique),comme Max, MSP,Jitter (cycling 74)et qui permettent des programmations dans le domaine du son et la vidéo. Max est une application qui doit beaucoup à Miller Puckette qui a travaillé à l’IRCAM sur son developpement de 1986 à 1994. Progressivement les recherches ont permis d’élaborer des « patches » de plus en plus performants et parallélement, une communauté adepte du travail coopératif a vu le jour dans ce domaine. Max/Msp et jitter sont distribués et améliorés par cycling 74 (www.cycling74.com)et sont payant. Comptez tout de même 1000 EUROS pour une licence sous MAC OSX, ou win.

corps-a-cran.jpg

(Atelier du corps à l’écran avec Sabrina Montiel-Soto en novembre 2007)

D’autre part,Pure Data, qui est un environnement de programmation en temps réel pour l’audio, la vidéo et la 3D. Ici, également, nous retrouvons le rôle important de Miller Puckette dans le developpement du projet pure data. Celui ci a été crée afin d’explorer des idées de redéfinition du paradigme de Max en autorisant une démarche plus ouverte tant en terme de programmation (orientation marquée Linux, Unix) , qu’en terme de communauté. Il est facile de contribuer au developpement de pure data en écrivant des classes d’objets (external) ou des patches (abstractions)et de les communiquer à la communauté. Il s’agit donc d’un logiciel libre, multi plateformes (win, macOSX, GNU/Linux,IRIX…)et qui peut fonctionner avec Max/MSP.

Le choix de se porter sur une application payante, face à une libre, peut encore se justifier (mais pour combien de temps) ,par une ergonomie plus conviviale et des fonctions d’aide à l’utilisation plus efficaces.

Ces applications, necessitent une approche pédagogique pas toujours évidente à trouver en dehors de l’inévitable IRCAM (je citerai à titre d’exemple l’excellente formation de l’ISTS à Avignon (http://www.ists-avignon.com) (Jean louis Larcebeau). De nombreuses écoles de l’images abordent également cette approche particulière de l’interactivité. Ces appli permettent donc de concevoir et de réaliser des installations totalement interactives, des performances dans la chorégraphie (Kdanse, Si et Seulement SI, B2Fays, Iatus Pascal Baltazar…), dans le théâtre (compagnie Incidents Mémorables (Georges Gagneré), Si et seulement Si…), mais permet également de créer ces propres applications dans des domaines aussi variés que le VJing, la pédagogie, la domotique, la dynamique de réseau. On peut utiliser des capteurs, comme ceux des excellents Interface-z ( Francis et Sandrine http://www.interface-z.com/) ou bien des webcam. Ceci permet d’envisager la mise en place d’ateliers participatifs et de créations sous une vision plus low tech, mais néanmoins trés performante.

niort06.jpg

A Poitiers, nous avons signé une convention avec l’Ecole Supérieure de l’Image (Poitiers et Angoulème) afin de renforcer un partenariat sur ces questions de l’interactivité temps réel. En effet, l’ECM va proposer de façon mensuelle des diffusions dans le planétarium de l’Espace Mendès France qui correspond à une petite jauge en terme de public (110 places)et à des conditions particulières (mais plutôt stimulantes pour les artistes) de diffusion. Ce projet est en cours de reflexion en interne et va commencer son action à partir de 2008 autour de la notion de son spatialisé plus particulièrement en relation avec les diffusion envisagée au Planétarium (diffusion de création existantes, aide à la création et créations originales).

A ce sujet, l’ECM de Poitiers recherche à renforcer des liens et des expérimentations avec d’autres ECM qui dans le réseau ont déjà travaillé dans cette direction. Ce travail est en cours avec les ECM de Montreuil, Orléans, Nantes et avec Medias-Cités de St Médard en Jalles .Cette proposition s’adresse également aux structures qui font parties du réseau élargi des ECM.

Les domaines sont :

l’approche pédagogique (transmission et échange de savoir dans ce domaine) -la création et l’aide à la création ainsi que la coproduction -la diffusion des créations et des projets artistiques

veille technologique + suivi des évolutions des techniques et des réseaux concernés.

galil2e01pivote01.jpg

(Résidence Univers Palimsest de B2Fays avec Mathieu Constans ,de la Grande Fabrique, à la programmation Max/SP/Jitter en octobre 2007)

La question de l’utilisation de ces nouveaux outils dans le cadre du handicap et toujours dans le domaine de la création, fait parti des domaines de recherches de l’E.C.M. de Poitiers. Des ateliers existent déjà en partenariat avec l’ADRAS et l’IEM de Biard. Ceux ci concernent des groupes d’enfants en phase de création pour des projets théatraux et danse. Ils s’étalent sur une année complète, ce qui permet une approche progressive et pédagogique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s