Archives mensuelles : octobre 2008

workshop de création avec Jocelyn Robert (Québec)

Entresorts multimédia : Le monstre contemporain

du 27 octobre 2008 au 31 octobre 2008
Sur inscription (et sélection à partir d’un dossier). Frais de participation entièrement pris en charge par les structures organisatrices.

Stage de création Entresorts multimédia sur le thême du Monstre contemporain. Ce projet est conçu par Jean Boillot, metteur en scène et directeur artistique de la compagnie La Spirale autour de « l’entresort » en partenariat avec le Théâtre auditorium de Poitiers – Scène nationale, l’Ecole européenne supérieure de l’image et l’Espace culture multimédia de l’Espace Mendès France de Poitiers.

Ce workshop animé par l’artiste québécois Jocelyn Robert s’insère dans une dynamique d’ateliers de création. Il s’adresse aux étudiants ainsi qu’à toute personne expérimentée désireuse de travailler sur un projet de création autour de créations numériques. Jocelyn Robert travaille en art audio, art informatique, performance, installation, vidéo et écriture.

Entresorts multimédia Le Monstre contemporain

Avec Jocelyn Robert, artiste multimédia québécois du lundi 27 au vendredi 31 octobre à l’Espace Mendès France de Poitiers

Ce stage réunira une équipe de 12 étudiants et jeunes professionnels pour concevoir et réaliser en équipe, trois projets « d’entresorts multimédia », dispositifs spectaculaires et interactifs, sur le thème du « monstre contemporain ».

Ce stage sera encadré par Jocelyn Robert, artiste multimédia québécois avec le soutien des équipes enseignantes et techniques de l’Ecole Supérieure de L’image et de l’Espace Pierre Mendès-France.

« Un entresort est un dispositif scénique issu du théâtre forain. Le public en jauge réduite entre par une porte, assiste à une « performance » de quelques minutes puis sort ». Durant ce stage il s’agira pour chaque groupe, de définir son projet, de questionner le contenu, la forme, de définir le dispositif envisagé, et de commencer la réalisation par l’expérimentation in situ.

Ce stage est la première étape d’un projet dont l’objectif est la présentation publique des dispositifs multimédia, sur le parvis du TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers), à Poitiers, du 1er au 5 décembre. Le résultat des travaux sera présenté dans l’espace réduit de trois baraques de chantier (type Algéco) elle même disposé devant le TAP de Poitiers.

Publics concernés: étudiants et jeunes professionnels en arts, audiovisuels, artistes, réalisateurs, programmeurs.

Nombre de participants : 12 maximum (9 EESI/ 3 EMF)

  • Dates : du 27 au 31 Octobre (inclus)
  • Horaires : 10h-12h30 – 14h30-18h30
  • Lieu: Espace Pierre-Mendès France (Poitiers)
  • Pré requis : pratique du montage son et/ou vidéo et connaissance de l’environnement MAX MSP/JITTER souhaité.

Modalité d’inscriptions:

Par mail auprès de e.baud@eesi.eu et ptreguer@pictascience.org au plus tard le 13 octobre, en envoyant obligatoirement une note d’intention retraçant votre parcours de formation et/ou professionnel, vos champs de pratique et de compétence et en précisant, en quelques lignes, ce qui motive votre candidature à ce stage.

NB : une sélection des candidatures sera réalisée par les équipes de l’espace Pierre Mendès-France et de l’EESI le 10 octobre.

(NB: au début du workshop, 12 participants et participantes ont été sélectionnés et participent activement à cette aventure artistique qui se prolongera jusqu’au 5 décembre dans le cadre de la diffusion des œuvres crées. Celles ci seront diffusées dans trois algéco (cabanes de chantier) situés sur le parvis du TAP pendant cette semaine.

Bilan du workshop

Le workshop s’est achevé, hier vendredi 31octobre après un travail intensif qui a permis d’aboutir à la conception d’un projet intitulé « 93000 litres de cheval contemporain ». L’ambiance y a été studieuse mais détendu et la participation des « stagiaires », maximum (pas d’absentéisme, malgré des journées prolongées par des nocturnes rendues indispensables par le brève durée du workshop).

La présence constante de Jocelyn a donné une tonalité très artistique et pédagogique à la fois sécurisante et exigeante. Une telle expérience montre la nécessité et la pertinence de ce genre de rencontre qui décloisonne la notion de transfert de savoir et offre de nouveaux territoires dans le domaine de l’apprentissage artistique.

Nous remercions les 12 participants, participantes, Jean Christophe Desnoux, Emmanuelle Baud, Frédéric Curien de l’EESI, Hervé Jolly pour sa présence, investissement et soutien, Natacha Godel et Joss du TAP pour les filets protecteurs et la tenue de la bourse, Jean Boilot pour le magnifique risoto et le mythe fondateur, Antoine, les hôtesses de l’accueil et Cyril de l’EMF pour les repas et l’accueil souriant qui caractérise l’EMF, ainsi qu’Olivier pour le film à venir et la prise de vue discrète.

Un grand merci à Jocelyn pour sa méthode Quebecquoise que nous aimerions voir se diffuser plus amplement en France. Humour, méthode, sens du rapport à l’autre, écoute. Bref, un grand moment de pédagogie distillé dans un beau bureau d’étude…

Affaire à suivre pour l’instant de vérité au TAP à partir du premier décembre jusqu’au 5 décembre sur le parvis où vous attendront les 3 algécos et leur contenu. La visite est gratuite et accompagnée (15h à 19H).

Vernissage (si possible festif) le 2 décembre à partir de 18H30 dans le même TAP.

Vous êtes tous bienvenus. En espérant vous y voir nombreux.

Calendrier entresorts

  • conférence À la défense du S singulier le 28 octobre à 18h à l’EESI
  • Stage de création du lundi 27 au vendredi 31 octobre à l’EMF avec Jocelyn Robert.
  • Exposition des œuvres : du lundi 1er au vendredi 5 décembre, parvis du TAP – scène nationale.

Jocelyn Robert

Jocelyn Robert travaille depuis 20 ans sur l’art audio, l’art informatique, la performance, l’installation, la vidéo et l’écriture. Ses travaux ont été montrés au Canada, aux États-Unis, au Mexique, au Chili, en Australie et en Europe. Il a publié une dizaine de CDs en solo et a participé à plus d’une vingtaine par d’autres artistes. Il a performé aussi bien en solo qu’avec Diane Landry, Laetitia Sonami et Bruit TTV, et a réalisé plusieurs installations en solo ou avec des collaborateurs tels Emile Morin et Daniel Jolliffe.

En 1993, il fonde le centre Avatar à Québec, dont il est le directeur artistique ainsi qu’OHM éditions. Ce centre est spécialisé en art audio et art électronique. Son installation vidéo-informatique « L’Invention des Animaux » a remporté en 2002 le Premier Prix ex aequo catégorie « Nouvelle Image » de la Transmediale, à Berlin. Il est intéressé par la banalytique, par l’espace entre les riens, par une certaine épaisseur du temps…

Avatar est un centre d’artistes autogéré actif dans les domaines de l’art audio et de l’art électronique. Avatar supporte la recherche, la création et la diffusion d’œuvres d’art. Avatar publie des projets sous le nom d’OHM EDITIONS et en assure circulation et distribution sous le nom de VACUOHM.

Lieu : Espace Mendès France, Poitiers
1, place de la Cathédrale, 86000 Poitiers, France

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans creation multimédia, ECM Poitiers, espace culture multimédia, espace culture multimedia poitiers

La terre tremble !!! et Mr Labrador le 23/10 au planétarium !

LA TERRE TREMBLE !!! et Mr Labrador seront le jeudi 23 octobre 2008, à 21h au planétarium de l’Espace Mendès France (Entrée: 5 euros/3 euros réduit)
En coproduction avec l’association MZ (Poitiers)

LA TERRE TREMBLE !!!

Petite définition mnémotechnique et préalable :

LA TERRE TREMBLE !!! = triade syndicaliste contre le romantisme ambiant/ photographes jetables / artisanat hétérosexuel / tympans en Abîmes / illusionnisme ouvrier / pots de confitures torturés-samplés / amateurs de musiques de negres / écoeurement pop / harmoniii imparfaite / plutot judéo-chrétiens / trop-plein = vide / INTERETS : labyrinthes + colle + cordes tendues + magie + intervalles + être les Beatles.
Trio rennais, formé en 2004 et composé de Julien Chevalier, Benoît Lauby et Paul Loiseau, la musique de La Terre Tremble!!! est intimement liée à la perpétuelle recherche de la confrontation : confrontation des genres et des codes.Véritable peinture abstraite, leur musique navigue entre folk-rock, bruitisme et craquements, lyrisme d’opéra baroque, mélodies bancales et paroles incompréhensibles tantôt chantées, tantôt criées.

http://www.myspace.com/laterretremble

MR LABRADOR
Ex chien d’aveugle, ex chien sauveteur, ex chien de défense, ex chien d’attaque Mr Labrador participe maintenant à de nombreux concours où son poil soyeux, ses papattes amicales et son regard de velours en font une référence incontournable de l’univers canin de prestige. Et pis : papatte sur ordi.

http://www.myspace.com/mrlabrador

Poster un commentaire

Classé dans ECM Poitiers

Le Farem à Bordeaux les 20 et 21 octobre 2008


La fédération nationale des acteurs « culture multimédia », créée début 2008, vous invite à participer au Forum des acteurs, des réseaux, et des expressions multimédias, les 20 et 21 octobre 2008, à Bordeaux.

Nous comptons sur votre présence à ce rendez-vous, qui pour la première fois en France permettra d’ébaucherr un état des lieux national, de dégager les forces et faiblesses du secteur, de mettre en lumière des pratiques tranférables dans une perspective internationale, pour aboutir à des propositions d’actions à soutenir et développer, des propositions de coopération et de mutualisation en réseau.

Qui organise?

La fédération nationale des acteurs « culture multimédia », créée début 2008, regroupe « des structures et des acteurs « culture multimédia » qui menent des projets d’action culturelle, pédagogique, de médiation, de création et de diffusion artistique, avec des publics, sur des territoires et en réseau, se revendiquant de l’intérêt général ».
La fédération impliquent dans les chantiers qu’elle porte un panel le plus large possible des acteurs de ce secteur: collectifs d’artistes, media-labs, festivals, lieux de diffusion et de création, associations interfaces entre des logiques artistiques et pédagogiques, entre des pratiques innovantes et des publics.
La fédération a entamé dès sa création une réflexion sur la place de ces pratiques dans notre société, autour de l’économie qui sous tend ces activités, des logiques d’échanges, de médiation et de co-production.

Quel contexte ?

Le secteur de la « culture multimédia » se développe en ramifications multiples.
Ce secteur a pu s’appuyer sur des dispositifs de soutien en direction des lieux par les politiques publiques (initialement national : dispositif nouveaux emplois / nouveaux services et Programme d’Action Gouvernemental pour la Société de l’Information – PAGSI, donnant naissance aux ECM), puis territoriaux – sans harmonisation terrritoriale). Plus récemment en direction des pratiques artistiques, festivals (DICREAM essentiellement).
Dans le même temps ce secteur a fait l’objet de bouleversements successifs pour ce qui concerne les industries culturelles numériques, se traduisant au final par l’émergence d’acteurs dominants sur l’indexation des contenus et des savoirs, et finalement l’étroitisation de l’offre, et la tentative de créer artificiellement de la rareté (cas des industries du disque par exemple).
Enfin les cadres réglementaires et budgétaires compliquent de plus en plus nos initiatives (Loi HADOPI, DADVSI, Paquet Télécom, RGPP, etc…)
Tous ces facteurs (et la liste n’est pas exhaustive) se focalisent autour d’enjeux pour lesquels il convient de réfléchir et d’échanger collectivement.

C’est pour cette raison que nous avons souhaité mettre en place ce premier Forum des acteurs, réseaux, et expressions multimédias (FAREM) les 20 et 21 octobre 2008 à Bordeaux afin de faire émerger – modestement- un état des lieux national, dégager les forces et faiblesses du secteur, mettre en lumière des pratiques pour mieux faire partager nos réalités, et notre ancrage partagé dans des projets d’utilité sociale, qui progressivement font émerger des propositions alternatives ET des articulations avec les acteurs du secteur marchand.

Quelle forme pour ce forum ?

Ce Forum se décline en séances plénières de synthèses et de restitutions, en ateliers de réflexion, de travail collaboratif, de pratiques, accompagnés de temps de diffusion de projets artistiques, d’échanges plus informels et conviviaux. Il s’articule autour de 5 thèmes :
– [Actions] les projets, les usages, les pratiques ;
– [Expressions] artistiques et culturelles sous toutes ses formes ;
– [Coopérations] entre structures, réseaux, institutions et partenaires du secteur privé, de l’économie sociale et solidaire ;
– [Développements] évolutions structurelles, profesionnelles, technologiques à venir ;
– [Pratiques] les outils techniques, administratifs, communicationnels au service des projets.


A destination de qui ?

Le FAREM est ouvert à toute personne concernée par ces problématiques : animateurs, médiateurs, coordinateurs et responsables de lieux de pratiques, artistes et collectifs artistiques, élus, techniciens et responsables de collectivités, directeurs artistiques d’événements, partenaires issus des champs de l’éducation, de la recherche, de l’industrie, à tout intéressé ou curieux…

Quelle ambition ?

Les lieux, les projets, les réseaux, les artistes sont aujourd’hui saisis par un nombre considérable de problématiques, de cadres juridiques, économiques, éthique, d’engagement / désengagement des politiques publiques. Ce FAREM n’a pas pour la prétention de faire le tour des questions posées, mais plus d’amorcer des modalités de travail en coopération et de poser les jalons d’ une culture générale partagée.

Les objectifs du FAREM :

– dresser un panorama des sujets qui traversent et impactent les activités de notre secteur- faciliter la compréhension des projets.
– dresser un panorama de la diversité des acteurs.
– contribuer à tisser des lieux entre acteurs, réseaux, artistes, partenaires, milieux industriels, acteurs liées aux politiques publiques, etc…
– permettre aux gens d’amorcer des travaux coopératifs.

Quelles méthodes de travail ?

Le méthode retenue pour ce FAREM est un fonctionnement en atelier de travail, avec une position de contributeurs pour tous les ateliers. Quelques invités permettent d’amorcer la réflexion, mais ne centralisent pas les débats.
Les débats sont amorcés en amont du FAREM (sur ce site), se poursuivent durant le FAREM, et se prolongent en ligne et par le biais d’autres temps du même type à l’issue du FAREM.

La participation aux ateliers, séances plénières et temps de diffusion du Forum est gratuite (inscription préalable nécessaire).

Ce premier Forum des acteurs, réseaux, et expressions multimédias (FAREM) est organisé par la mutualisation de moyens de quelques adhérents de la Fédération « culture-multimedia.org ».
Toute contribution à la mise en oeuvre de cette dynamique est la bienvenue.


Poster un commentaire

Classé dans creation multimédia, espace culture multimédia

Vidéo de la performance « It is time » par KSKF (16/09/08)

1ère partie de la captation de la performance « It is time » par KSKF qui s’est déroulée dans la salle Galilée de l’Espace Mendès France, à l’occasion des Universités d’été. Retrouvez la suite de la captation et des informations supplémentaires sur la compagnie et l’artiste VJ Aka sur http://www.myspace.com/vjaka.

Poster un commentaire

Classé dans ECM Poitiers